Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Les routes sans fin(s) sont autant un site de photographie et de carnets de voyage qu’une aventure humaine à part entière. Lancée en 2015 par Damien, cette aventure se conjugue désormais à deux, autour d’une démarche artistique partagée entre l’individu, son territoire et les voyages.

Clarisse C. photographe chez les Routes sans fins

Photographie et carnets de voyage.

La photographie est apparue dans ma vie en grande partie grâce à la musique, ce qui est somme toute assez surprenant. Si l’image m’a toujours frappé par les lignes qu’elle évoque et les émotions qu’elle laisse voir, l’étincelle de mettre à mon tour des mots visuels sur des paysages, des émotions ou des rencontres a pris son temps pour attirer mon regard. J’ai donc en quelque sorte profité de la mise en orbite de mon projet musical Ending Satellites en 2011 pour définitivement associer la musique à l’image. Et proposer ainsi une voie parmi d’autres, le reflet d’une interprétation.

Depuis, le temps est passé. Les sessions de photographie de studio, d’événements et les reportages dans le cadre professionnel, aussi. Entre temps, les voyages m’ont amené à traverser des océans, des pays et moi-même. De ces aventures humainement riches, l’envie d’écrire et de créer des séries photographiques m’a poussé à lancer Les routes sans fin(s), afin de rendre en quelque sorte un peu de tout ce que je reçois. Et qui sait, de donner l’envie d’aller voir ailleurs, cet Ailleurs qui gomme les différences et définit une meilleure compréhension de l’Autre. Car, en un sens, j’en suis venu à penser que la photographie est l’un des visages de la compréhension du monde qui nous entoure. Bonne découverte !

Clarisse C. photographe chez les Routes sans fins

Photographie et territoire.

De formation en sociologie, je suis passionnée du « territoire ».

Cette notion de territoire peut s’illustrer de plusieurs manières, à travers les habitants et les pratiques locales, les acteurs locaux, la nature et l’environnement. Ces espaces et lieux peuvent être des marqueurs au niveau des identités de chacun.

Les photographies et récits peuvent quant à eux mettre en lumière, à travers des lieux pouvant paraître anodins ou au contraire chargés d’histoire, des tranches de vie, des émotions et le quotidien des habitants. Les photographies sont, pour moi, une marque du présent et peuvent également devenir des témoins du passé.

La photographie m’intéresse depuis des années. Au fur et à mesure, mon œil s’est aiguisé et l’envie de partager a grandit.